Soutenir le développement d'une éducation de qualité au Soudan

Le Soudan compte plus de 42 millions d'habitants, dont la plupart sont en âge de fréquenter l'école et l'université (8,1 millions d'élèves de la maternelle à la 12e année et 653 000 étudiants de l'enseignement supérieur).

Le pays est confronté à une crise politique et à une récession économique qui ont paralysé le financement de l'éducation, provoqué l'instabilité des enseignants et limité l'accès à l'éducation, tout en négligeant les enfants handicapés et les enfants ayant des besoins spéciaux. La demande de programmes éducatifs est énorme dans les 18 États du Soudan en raison de l'absence de stratégies de développement et de la répartition déséquilibrée des richesses nationales qui ont conduit à une longue guerre civile dans le sud, l'ouest et l'est du pays.

La société civile est la pierre angulaire du plaidoyer et de la lutte pour les droits de la communauté, y compris l'éducation, mais il faut davantage de lobbying et de plaidoyer pour définir leur rôle.

Ce projet vise à soutenir le développement d'une éducation de qualité au Soudan, qui connaît une détérioration considérable ayant entraîné plusieurs conséquences négatives, comme un taux élevé d'abandon scolaire, la migration des enseignants vers le Golfe, l'envoi par les parents de leurs enfants dans des écoles privées qui ne sont pas abordables pour tous, le manque de motivation des étudiants et des enseignants et l'incompétence des chefs d'établissement.

Dans nos objectifs spécifiques, nous voulons renforcer la capacité de leadership pour s'assurer que toutes les décisions et les politiques sont alignées sur l'amélioration de la situation d'apprentissage et les résultats positifs de l'éducation en faveur des apprenants et des enseignants, en outre, nous visons à accroître l'engagement actif de la SCEFA avec le ministère de l'éducation au niveau fédéral et au niveau des États pour promouvoir la planification de l'éducation et des politiques efficaces.

Nous avons remarqué que notre travail avec les médias au cours de la dernière phase a été essentiel et a permis de diffuser nos messages de plaidoyer et d'influencer à la fois le public et le gouvernement. Ainsi, dans cette nouvelle phase, nous allons capitaliser davantage sur ce travail et le développer davantage pour aborder les problèmes et défendre les groupes marginalisés et défavorisés par le biais de campagnes, de forums et de programmes radio.

La direction et la gestion des écoles constituent une partie essentielle de ce projet, car nous allons accroître la capacité de direction de 300 chefs d'établissement afin d'améliorer l'apprentissage, l'environnement scolaire et la sécurité des élèves, ainsi que l'engagement de la communauté, notamment en veillant à ce que davantage de ressources soient allouées à l'école.

Les États choisis sont Khartoum, Gadreif, Kassala, la mer Rouge, le Nil, le Kordofan Nord, le Kordofan Sud, le Darfour Nord, le Darfour Sud et le Nil Blanc. Cela inclut au moins quatre États en situation de post-conflit pour soutenir les personnes déplacées et les communautés touchées par la guerre. Comme nous avons des objectifs ambitieux, notre approche stratégique consiste à travailler avec des partenaires, en particulier les ministères de l'éducation, les sociétés civiles et les communautés locales, afin de maximiser l'impact, de réduire la charge de travail et de partager les ressources.

Une phase antérieure du projet a été mise en œuvre en 2020-2021 avec le soutien d'Education à Voix Haute.

Project facts

Project period

Project start
Project end
Pays du projet
Budget du projet
203.918 USD
Régions du projet
Contact du projet
Mr. Nagi Mansour Ahmed Ibrahim, nagi.alshafe@gmail.com