Cinq organisations de la société civile ont obtenu des subventions de mise en œuvre à travers Education à Voix Haute

Author
Education Out Loud
Main image
Nelson Mandela World View Primary School Palabek Settlement Uganda Photo Emmanuel Museruka (2)

Cinq organisations de la société civile ainsi que les partenaires de leurs consortiums ont été sélectionnées pour bénéficier des subventions d’Education à Voix Haute dédiés au soutien du rôle de la société civile dans la promotion de la transparence et de la responsabilisation de la politique du secteur de l’éducation national et de sa mise en œuvre.

Ces organisations et leurs partenaires ont reçu un total de 5.1 millions de dollars américains de subventions pour renforcer des capacités de la société civile et permettre à celle-ci de faire pression pour une politique du secteur de l'éducation nationale plus responsable, participative et transparente et de sa mise en œuvre. Les projets subventionnés seront exécutés de 2021 à 2023.

Les cinq organisations ont fait partie des 10 consortiums présélectionnées pour le processus de l’Année Zéro - un processus au cours duquel un nombre restreint de candidats bénéficieront d’un soutien pour élaborer une proposition de projet complète. Après avoir suivi le processus de six mois à développement de leurs Notes Conceptuelles présélectionnées en propositions de projets complètes, les cinq organisations ont été sélectionnées pour recevoir des subventions de mise en œuvre complète par un jury indépendant d'experts techniques ayant une expérience dans les domaines des droits de l'homme, du genre, de la gestion de programmes, de la recherche, du plaidoyer et du renforcement des capacités.

Education à Voix Haute a reçu un nombre impressionnant de 461 candidatures d’organisations basées dans 53 différents pays relatif à l’appel à candidatures ouvert au titre de la Composante Opérationnelle 2. Dans le cadre de cette composante, des subventions sont accordées aux organisations qui s’efforcent d’améliorer le dialogue politique, d’accroître la disponibilité des sources d’information et de mobiliser les citoyens en tant que titulaires de droits pour qu’ils jouent un rôle actif dans le suivi de la mise en œuvre des politiques et du financement de l’éducation.

Nous souhaitons chaleureusement la bienvenue aux cinq consortiums et nous nous réjouissons de travailler avec eux.

Vous trouverez ci-dessous de plus amples informations sur les consortiums et leurs projets:

Mis en œuvre par Oxfam IBIS, avec une allocation totale de 55,5 millions de dollars du Partenariat Mondial pour l’Education (PME), Education à Voix Haute est le plus grand fonds au monde dédié au soutien du rôle de la société civile dans l’élaboration des politiques d’éducation pour mieux répondre aux besoins des communautés en mettant l’accent sur les personnes les plus vulnérables et marginalisées.

 

Educate HER : Promouvoir l’équité et l’égalité de sexes dans l’éducation

Pays: Libéria

Organismes chargés de la mise en œuvre: Helping Our People Excel (HOPE) (organisation chef de file), CareFound-Liberia et Paramount Young Women Initiative (PAYOWI)

Le projet: Le projet Educate HER, financé par Education à Voix Haute, vise à promouvoir l’équité et l’égalité des sexes dans l’éducation au Libéria. Malgré la politique nationale sur l’éducation des filles au Libéria, la mise en œuvre de cette politique est à la traîne. Avec ce projet, l’alliance s’efforcera d’assurer la mise en œuvre effective de la politique nationale sur l’éducation des filles dans les 15 comtés du Libéria d’ici 2023. Le projet plus précisément met l’accent sur l’élimination des principaux obstacles à la fréquentation, à la rétention et à l’achèvement des études secondaires par les filles. L’objectif est de garantir les droits des filles et l’accès à l’enseignement secondaire au Libéria, et de plaider pour éliminer les obstacles à l’éducation des filles.

Le consortium: HOPE, CareFound-Liberia et PAYOWI sont toutes des organisations nationales dirigées par des femmes ayant de l’expérience dans le plaidoyer, l’éducation, l’élaboration de politiques et l’intégration de la dimension de genre. La vision de HOPE est d’assurer l’autonomisation des femmes et des enfants au Libéria et travaille en particulier sur la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles ainsi que sur les possibilités d’éducation et de développement du leadership pour les enfants et les jeunes. CareFound-Liberia a été créé pour promouvoir les droits des femmes et des adolescentes grâce à des programmes holistiques d’éducation, de santé, de genre et d’autonomisation économique. Paramount Young Women Initiative (PAYOWI) se consacre à la promotion des droits des adolescentes et des jeunes femmes avec pour mission de développer les adolescentes et les jeunes femmes en fournissant une aide financière et des bourses d’études, en défendant leurs droits, ainsi qu’en offrant des formations et en favorisant la sensibilisation.

 

Internationalité, multilinguisme et dépatriarcalisation des politiques éducatives

Pays: Bolivie

Organismes de mise en œuvre: Fundación Privada de Fieles CENTRO DE MULTISERVICIOUS EDUCATIVOS (CEMSE) (organisation chef de file) et Fundación Acción Cultural Loyola (ACLO)

Le projet: Le projet, financé par Education à Voix Haute, se concentre sur la promotion de l’interculturalité, de l’intraculturalité, du multilinguisme et de la depatricharchialisation des politiques éducatives dans le sous-système éducatif régulier dans trois régions de Bolivie dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Bien que la Bolivie ait récemment fourni des efforts pour éliminer la stigmatisation sociale fondée sur l’ethnicité, la culture et le genre dans le système éducatif, des efforts supplémentaires sont nécessaires pour assurer la mise en œuvre des nouvelles politiques. L’objectif de ce projet est d’étendre les capacités et d’assurer la participation des organisations sociales et des acteurs clés à la planification, au suivi et à la collecte de preuves afin que les politiques d’éducation intra culturelles, interculturelles, plurilingues et depatricharchialisation puissent être exécutées avec succès en Bolivie.

Le consortium: Le CEMSE travaille à améliorer la qualité de l’éducation et de l’expérience dans son étroite collaboration avec les communautés éducatives du système public. L’organisation met particulièrement l’accent sur le travail avec les communautés pauvres et promeut le développement humain parmi les populations les plus vulnérables de Bolivie. ACLO a de l’expérience dans le travail sur l’éducation et le renforcement des capacités avec les communautés agricoles et les peuples autochtones et œuvre pour un changement social durable dans le contexte bolivien - en particulier dans le domaine de l’éducation.

 

SCORE – OSC contrôle citoyen de l’éducation transparente et de sa responsabilisation

Pays: Madagascar

Organisations chargées de la mise en œuvre: MSIS-Tatao (organisation chef de file), Ravintsara, MonEPT et Dinika sy Rindra ho an’ny Vehivavy (DRV)

Le projet: Le projet, financé par Education à Voix Haute, vise à améliorer la qualité des services d’éducation de base fournis dans les écoles publiques grâce à une meilleure utilisation et allocation des ressources, ainsi qu’à la réduction de la corruption et de l’appropriation illicite dans le secteur de l’éducation. Madagascar est confrontée à un grand nombre d’enfants non scolarisés, et ce projet vise à relever les multiples défis qui en sont à l’origine ainsi qu’à améliorer de manière générale la transparence et la responsabilité des services d’éducation de base dans le pays. Le projet SCORE se concentre sur le soutien aux OSC locales et mène des interventions dans 6 régions de Madagascar.

Le consortium: MSIS-Tatao bénéficie d’une expérience dans la gestion de projets centrés sur la participation des citoyens et la transparence, le suivi des performances de l’État et la gouvernance inclusive et pacifique. Ravintsara est expérimentée dans l’observation, la surveillance, le lobbying et le plaidoyer dans les domaines de la surveillance des citoyens, de la corruption dans les services publics et de l’observation des élections. MonEPT est une plateforme qui réunit différentes organisations travaillant sur le suivi, et l’éducation de qualité et inclusive à Madagascar. Enfin, RDV est une plateforme mobilisant les ONG et associations pour la promotion de la femme à Madagascar spécialisées dans la promotion de l’égalité des sexes.

 

MultiplY-Ed: Approche dirigée par les jeunes, multisectorielle et a multiples niveaux pour un suivi de l’éducation à l’époque de COVID19

Pays: Philippines

Organismes chargés de la mise en œuvre: The Center for Youth Advocacy and Networking, Inc. (CYAN) (organisation chef de file) et Government Watch (G-Watch)

Le projet: Le projet MultiplY-Ed, financé par Education à Voix Haute, vise à contribuer à rendre la prestation de services éducatifs au niveau secondaire résiliente, réactive et responsable. Le projet vise à assurer la réactivité et la résilience face aux besoins changeants des élèves et des intervenants en éducation, en particulier des jeunes les plus marginalisés. En outre, il vise à assurer la responsabilisation en établissant une approche dirigée par les jeunes, multisectorielle et à plusieurs niveaux pour suivre le plan de continuité de l’apprentissage du gouvernement philippien. La pandémie de Covid-19 a aggravé les inégalités existantes dans l’éducation aux Philippines, et ce projet vise à assurer un accès continu et une éducation de qualité pour les élèves du deuxième cycle du secondaire dans le contexte postpandémique.

Le consortium: CYAN est une organisation non gouvernementale dirigée par des jeunes et au service des jeunes qui envisage une communauté où les jeunes sont autonomisés et capables d’influencer le changement sociétal vers une société réellement juste et démocratique. L’organisation travaille à la création de plateformes pour l’autonomisation des jeunes, la participation significative et le développement de programmes pour la jeunesse. En outre, il fournit un renforcement des capacités et une assistance technique aux organisations des jeunes et promeut des partenariats et des réseaux pour les aider à informer et à influencer les politiques. G-Watch a entrepris plusieurs travaux pionniers sur la responsabilisation sociale et le suivi des citoyens et travaille à renforcer les capacités des observateurs citoyens pour leur permettre de vérifier la prestation des services publics. En outre, l’organisation utilise la recherche pour fournir un pont intellectuel et civique efficace entre les arènes locales, nationales et mondiales dans le domaine de la transparence, de la participation et de la responsabilisation, en promouvant des dialogues multidirectionnels pour informer la théorie et la pratique.

 

Recadrer la responsabilité en matière d’éducation au Pakistan (REAP)

Pays: Pakistan

Organismes de mise en œuvre: Institute of Social and Policy Sciences (I-SAPS) (organisation chef de file) et Consumer Rights Commission of Pakistan (CRCP)

Le projet: Le projet, financé par Education à Voix Haute, vise à renforcer les capacités et la participation procédurale de la société civile dans la promotion de solutions politiques contextualisées et la responsabilisation à plusieurs niveaux des politiques, des plans et du financement de l’éducation pour un système éducatif robuste au Pakistan. Au Pakistan, la participation des titulaires de droits et des organisations de la société civile est limitée pour remettre en question la responsabilité et la transparence dans le secteur de l’éducation. Ce projet vise à utiliser les données sur l’éducation pour générer des informations sur les principaux défis de l’éducation, renforcer les capacités de la société civile et, par conséquent, améliorer la responsabilisation procédurale et l’influence sur les politiques. L’objectif est de renforcer la participation de la société civile pour un système éducatif renforcé, inclusif et résilient au Pakistan.

Le consortium: Institute of Social and Policy Sciences (I-SAPS) est un institut de recherche et de plaidoyer sur les politiques œuvrant à travers le Pakistan. Sa mission est de créer une interface efficace entre l’État, le marché, la société civile et les titulaires de droits pour un développement inclusif, équitable et durable. L’organisation possède de l’expérience dans la provision d’une assistance technique aux réformes pour l’éducation, la planification sectorielle et le financement, ainsi que dans l’engagement politique procédural pour institutionnaliser des solutions politiques contextualisées afin d’améliorer la gouvernance de l’éducation. La Commission des droits des consommateurs du Pakistan (CRCP)est une organisation non gouvernementale de recherche et de plaidoyer qui s’efforce d’aider les citoyens et la société civile à garantir leurs droits juridiquement exécutoires et à améliorer la transparence et la responsabilité tout en engageant les institutions de gestion et de marché dans une interface procédurale. L’organisation a acquis de l’expérience dans la gestion de projets et de programmes axés sur la formulation et le plaidoyer de la demande dirigés par les OSC, ainsi que sur une gestion locale participative.