Une voix pour une éducation inclusive et de qualité au Cap-Vert

Le Cap-Vert a entrepris des réformes pour améliorer progressivement le fonctionnement du système éducatif et la qualité des services fournis aux enfants, aux jeunes et aux adultes. La part du budget de l'État consacrée à l'éducation a varié entre 23% et 27% et le niveau des dépenses publiques représente 5,4% du PIB. La durée moyenne de la scolarité est de 13,2 ans.

Cependant, des défis majeurs restent à relever pour l'avenir, notamment en termes de qualité et de pertinence de l'enseignement, qui présente des faiblesses notoires dans les performances des élèves à tous les niveaux d'enseignement, en termes de rendement et d'acquisition des compétences nécessaires au développement durable du pays.

Le RNCEPT-CV continuera à plaider et à exiger du gouvernement les objectifs supposés et souhaités dans le secteur de l'éducation, en alignement avec les objectifs de développement durable, notamment l'ODD4 " assurer une éducation inclusive, équitable et de qualité et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie pour tous " Agenda 2030.

Le projet vise à avoir une voix commune parmi la société civile, les membres des organisations, les partenaires nationaux et supranationaux afin de " Renforcer les actions de plaidoyer pour influencer l'éducation de qualité, la résilience et la durabilité ".

Avec la pandémie de COVID-19, 1,6 milliard d'apprenants dans plus de 190 pays ont été laissés hors des salles de classe, avec près de la moitié sans aucune possibilité d'apprentissage, en particulier en Afrique subsaharienne, selon une recherche menée par l'UNESCO en avril 2020. En tant que société civile, il est constaté que les Groupes les plus vulnérables : enfants, personnes souffrant de handicaps physiques ou de souffrances mentales, population des rues, jeunes, femmes, enfants d'immigrés, ont été les plus touchés.

Dans ce contexte, l'organisation travaillera sur les problèmes :

  • Participation de la société civile, dans la réalisation et l'optimisation du programme d'investissement dans l'éducation. Influencer la réduction du taux d'abandon scolaire des groupes les plus vulnérables par des mesures concertées et affirmées.
  • Mobiliser la société civile pour la prise en charge complète de l'enseignement pré-primaire gratuit et obligatoire.
  • Contribution à la construction de villes et/ou localités inclusives, à travers l'élaboration d'une proposition de programme pour l'élimination des barrières architecturales, avec la participation de différents acteurs socio-éducatifs.

L'organisation a l'intention de travailler au suivi, à l'évaluation et à l'optimisation du budget de l'État consacré à l'éducation, en réalisant des études de cas et des recherches sur les taux de fréquentation et d'abandon scolaire, l'accès et l'accessibilité des écoles dans les villes, villages ou îles touristiques, historiques ou résilientes, les plus touchées par la pandémie de SRAS Covid 19.

L'inclusion de tous, avec un financement plus affirmé, l'accès et l'accessibilité et l'élimination des barrières architecturales sont les impacts attendus.

Une phase antérieure du projet a été mise en œuvre en 2020-2021 avec le soutien l'Education à Voix Haute.

Project facts

Project period

Project start
Project end
Pays du projet
Budget du projet
225.000 USD
Régions du projet
Contact du projet
Abraão António Borges, rncept2008@hotmail.com