Mobiliser la société civile en faveur du droit à l'éducation pour tous les enfants en Moldavie

Depuis l'indépendance du pays, le système éducatif moldave est soumis à un processus continu de réforme. Souvent, des changements législatifs non corrélés et discontinus, des politiques non fondées élaborées en raison de politiques instables et de changements de priorités, ont déstabilisé et fait stagner le processus.

En conséquence, le secteur de l'éducation reste problématique et affecte le développement humain et économique du pays. L'éducation inclusive est l'une des composantes les plus vulnérables du système éducatif national. Bien qu'au cours des dix dernières années, d'importantes mesures aient été prises pour améliorer la qualité et l'inclusion de l'éducation, un grand nombre d'enfants vulnérables et marginalisés (y compris les enfants handicapés, les enfants de migrants et de réfugiés, les Roms, les pauvres, etc.) dans tout le pays n'ont toujours pas accès aux services éducatifs qui répondraient à leurs besoins particuliers.

) n'ont toujours pas accès aux services éducatifs qui répondraient à leurs besoins particuliers. L'un des principaux problèmes est l'insuffisance des fonds alloués à ces fins, combinée à une gestion parfois inefficace. Les organisations de la société civile (OSC), en particulier celles au niveau local (qui sont plus proches des bénéficiaires) devraient renforcer leur capacité et leur rôle dans la promotion des droits des enfants et des jeunes vulnérables à une éducation de qualité. Elles devraient prendre la tête du suivi de la planification et de l'exécution du budget public au niveau local, identifier les besoins réels des bénéficiaires du système éducatif et mener un plaidoyer fondé sur des preuves auprès des autorités à tous les niveaux, en demandant plus de transparence et de responsabilité dans la politique et la prise de décision sur toutes les questions concernant le bien-être de tous les enfants.

Ces éléments, combinés à la mise en place d'un mécanisme de financement efficace, sont les principales clés pour assurer la mise en œuvre d'une éducation pour tous équitable et universellement accessible. Ce projet vise à fournir à l'Alliance des ONG et aux membres du groupe de l'Education pour tous (EPT) la capacité et la plupart des outils et mécanismes nécessaires aux fins susmentionnées.

L'un des principaux résultats du projet est de parvenir à une plus grande inclusion et représentation des différents groupes vulnérables concernés. Dans le cadre du projet, l'Alliance des ONG et les membres du groupe EPT auront l'opportunité de contribuer et d'apprendre à partir de connaissances et d'expertises partagées afin de construire un système éducatif plus inclusif et de meilleure qualité.

Grâce à cette intervention, nous pensons contribuer à un véritable changement systémique transformateur dans le secteur de l'éducation. Cela ne sera possible qu'en étroite collaboration avec les gouvernements de la République de Moldavie, le ministère de l'éducation et de la recherche (MoER), les autorités publiques locales responsables de l'éducation et les communautés.

L'approche basée sur les droits de l'homme, l'égalité des sexes et l'intégration de la dimension de genre sont des principes clés du projet et seront garantis par la légalité, l'universalité et l'indivisibilité des droits de l'homme, la participation, la non-discrimination, la responsabilité et la transparence.

Le projet appliquera des indicateurs sensibles au genre pour suivre et évaluer les impacts des différentes tâches du projet, en s'efforçant d'obtenir une équipe de projet et un organe directeur équilibrés en termes de genre et des membres sensibilisés aux questions de genre.

Une phase antérieure du projet a été mise en œuvre en 2020-2021 avec le soutien de l'Education à Voix Haute.

Project facts

Project period

Project start
Project end
Pays du projet
Budget du projet
294.507 USD
Régions du projet
Contact du projet
Irina Popusoi, ipopusoi@aliantacf.md